La Rencontre

Monsieur Blaireau & Madame Renarde, tome 1

Monsieur Blaireau est un digne représentant de son espèce : propre, prudent et très attaché à son terrier. Veuf, il vit seul avec ses trois enfants : Glouton et Carcajou, deux garçons en plein dans l’âge des bêtises, et Cassis, la petite dernière qui sait à peine parler.

Leur vie tranquille bascule le jour où Madame Renarde (une mère célibataire) et sa fille Roussette emménagent dans leur terrier. Pour les adultes, tout va pour le mieux : la vivacité et la gaieté de Madame Renarde font le plus grand bien à Monsieur Blaireau, tandis que le calme et la prévoyance de ce dernier apportent enfin à Madame Renarde un peu de la stabilité et du repos dont elle a tant besoin.

Mais les enfants ont du mal à vivre ensemble. Glouton, Carcajou et Roussette peuvent bien avoir le même âge, beaucoup de choses les opposent : le tempérament (la prudence, la réflexion et la lenteur du blaireau contre l’insouciance, la vivacité d’esprit et la rapidité du renard), le sexe (garçon contre fille) et les racines (autochtone contre étranger).

Glouton, Carcajou et Roussette sont alors d’accord sur un point : blaireaux et renards ne sont pas faits pour s’entendre ! (Tiens, c’est quand même un début ça… non ?!)

Pour lire le résumé et les 5 premières pages sur le site de Dargaud cliquez !

Cet album est recommandé pour votre santé, pardon, par l’éducation nationale pour le cycle 2. Et la version poche est éditée dans la collection mille bulles de l’école des loisirs.

La rencontre
Monsieur Blaireau & Madame Renarde, tome 1
scénario de Brigitte Luciani
dessin d’Eve Tharlet
Dargaud 2006

Dans la même série :
(Vous pouvez lire les albums dans le désordre.  Youpi !)

couv-t2

     couv-3

couv-t4  couv-t5  couv-t6

Retrouvez nos héros aussi dans nos albums Cassis !

cassis-couve  00-couv-cassis-a-peur

Pour acheter l’album chez un libraire, regardez sur la Place des Libraires :

L’Espace d’un soir

 « Chassés-croisés amoureux lors d’une pendaison de crémaillère, à suivre aux 4 étages d’un même immeuble. Un Vaudeville moderne et léger, construit suivant un concept novateur et pourtant inhérent au 9e art ! …   »couv_l_espace_d_un_soir_mittel-14a6c

 « C’est bête comme chou, mais il fallait y penser ! Après tout, les cases d’une page quadrillée de BD se présentent comme autant de fenêtres d’un immeuble. Pourquoi ne pas aller jusqu’au bout de cette idée et livrer un album entier construit selon la vue qu’aurait un voisin d’en face voyeuriste ? Le principe est élémentaire : les cases du haut illustrent le grenier, celles du dessous le deuxième étage, celles du dessous le premier et enfin celles du bas le rez-de-chaussée. Les sens de lectures se font alors au choix du lecteur, de gauche à droite ou de bas en haut, ou en sautant plusieurs étages d’un coup… sans pour autant perdre la moindre lisibilité ! Ainsi, avec un certain brio, Brigitte Luciani construit une comédie anecdotique qui dure l’espace d’un soir, quelque part entre le Vaudeville moderne et le récit chorale. Car ces 15 protagonistes ont des occupations qui s’enchaînent et s’intercalent habilement, avec une unité de temps et de mouvement parfaite. Les uns se cachent et les autres complotent dans les cases du haut, d’autres encore s’amusent en dessous, une quatrième s’angoisse en bas… Servi par le dessin léger et stylisé de la dessinatrice « Colonel Moutarde », assez proche des illustrations de presse féminine, tout cela se dévore avec une certaine jubilation. Sans compter sur une pirouette finale habile et inattendue… »  (planetebd.com)

C’est facile de jouer avec les bandes (stripes) : Je déclare l’album “immeuble” et les bandes “étages”. Les personnages peuvent circuler partout dans l’immeuble.

Le lecteur peut lire dans le sens classique, mais aussi de haut en bas — et mettre en relation ce qui se passe simultanément aux différents étages. L’axe du temps est horizontal, ce qui se trouve sur une même verticale a donc lieu en même temps… et un dialogue au 2e étage peut ainsi former un commentaire pour les événements au rez-de-chaussée. (Oui, j’avoue, je me suis bien amusée. Mais c’était aussi un sacré travail sur la partition !)

pour voir le scénario, c’est par là:  @brigitte.luciani • Photos et vidéos Instagram

Interview avec Colonel Moutarde & Brigitte Luciani

L’Espace d’un soir
scénario de Brigitte Luciani
dessin de Colonel Moutarde
Delcourt 2007

Nos autres histoires en BD qui jouent avec la forme de narration :
comedie-damour couv_histoires_cachees_mittel-5bc02