Festival du Livre Jeunesse de La Ferté-Bernard

Chers collègues auteurs, si jamais on vous invite à venir au Festival du Livre Jeunesse de La Ferté-Bernard, n’hésitez pas : ditesoui !

L’accueil y est formidable et le public tout à fait charmant.

Le vendredi, Eve Tharlet et moi avons pu faire les rencontres scolaires ensemble. À deux c’est bien plus rigolo et plus vivant – pour tout le monde ! Notre travail d’équipe (l’art d’être auteur à deux) devient palpable et bien compréhensible.

Mensch, ist das spannend!

Nous avons échangé avec six classes de primaire et nous étions plus que ravies : les élèves avaient plein de questions et ils connaissaient la famille Blaireaux-Renards comme s’ils prenaient régulièrement leur goûter dans le terrier. (Qui veut encore une pomme fourrée aux queues de souris ? – Miam !)

Ils avaient préparé des superbes hommages à notre univers…

…et ils nous ont fait plein de cadeaux !

Tout cela se passait dans la nouvelle médiathèque de la ville. Un bâtiment étonnant et agréable à vivre (même si je reste dubitative quant à ce que cela donne quand le soleil tape fort l’été).

ein Bild wie aus dem Katalog…
Eve zwischen Himmel und Erde
Oh, schon Frühling ?!

Puis le festival a ouvert ses portes pour le grand public dans la salle Athéna.

Ils étaient nombreux à venir nous voir, nous et les autres auteurs. Occasion pour papoter et échanger… et franchement, nous avons fait des très belles rencontres ce week-end.

Encore une petite remarque pour les organisateurs des festivals BD qui n’organisent que les dédicaces (il en reste malheureusement encore beaucoup) : Les rencontres scolaires sont des moyens hyper-efficaces pour ancrer le festival dans votre ville. Vous allez brusquement voir apparaitre des gens que vous ne voyez pas d’habitude : ce sont les enfants qui poussent leurs parents à venir ! Nous l’avons encore vécu ce week-end, et pour moi, ce sont ces rencontres-là qui me sont les plus précieuses.

Un grand Bravo donc à toute l’équipe du Festival du Livre Jeunesse de La Ferté-Bernard ! Et merci pour l’accueil si chaleureux.

Que valent les suites ?

Voilà une très bonne question : “Que valent les suites des séries jeunesse qui avaient su nous séduire au premier tome ? ” – Dans cette enquête de BoDoï ils parlent aussi du tome 6 de notre série Monsieur Blaireau et Madame Renarde :

Brigitte Luciani et Ève Tharlet livrent ici le sixième album de cette série jeunesse qui, au fil des sorties, a su conserver les ingrédients qui en font une vraie petite bulle de douceur particulièrement adaptée aux plus jeunes lecteurs.

couv-t6

 

bdBOUM

Je serai en dédicace avec Eve Tharlet au festival bdBOUM à Blois. C’est un excellent festival BD, qui est à mon avis bien plus agréable à vivre pour le public que la grosse machine d’Angoulême. Venez, ça vaut le détour ! (Nous dédicacerons samedi & dimanche.)

bdboum-2016

Blocage

Une histoire en 6 pages sur le thème Transports Sentimentaux.
dessin de Merwan
édité en coproduction par Azalys & bdBOUM
Blois 2015

(Cliquez pour lire !)

01
01
« 2 de 6 »

J’ai écrit cette histoire dans le cadre de ma résidence d’auteur à Blois oct/nov 2015.

Recherche de personnages :

personnages-anais-benoit-3-9-2015

persos-mittel

Préparations de l’exposition au festival bdBOUM 2015 :

atelier-expo-blocage-4

atelier-expo-blocage-2

atelier-expo-blocage-5

 

M. Blaireau & Mme Renarde t.6

Le Chat sauvage
(Monsieur Blaireau et Madame Renarde, tome 6)
scénario de Brigitte Luciani
dessin d’Eve Tharlet
Dargaud 2016

“Au fil des albums, la série continue de figurer parmi les meilleures du genre.” (BDGest)

couv-t6

Le passage de Sylvestre, le célèbre chat sauvage, met la forêt en émoi. Ses acrobaties sont de toute beauté et font rêver les enfants.

sylvestre-extrait

Roussette, la petite renarde de notre famille Blaireaux-Renards, tente de l’imiter sous les yeux admiratifs de ses presque-frères Carcajou et Glouton. Mais son exploit se retourne contre elle. C’est Sylvestre lui-même qui se moque d’elle :
Un renard dans un arbre ? – Mais c’est ridicule ! Puis un renard qui vit avec des blaireaux ? – Ce n’est plus un renard, c’est une honte !

Bouleversée, Roussette est prise de doutes. Est-ce qu’elle est encore une vraie renarde ? Pour y répondre, elle quitte le territoire de la famille et part à la recherche d’autres renards.

tu-nes-pas-bien-prudente

Elle cherche des renards ? – Elle va être servie ! Roussette va en rencontrer dix-huit d’un coup ! (Dans le scénario j’ai parlé d’une “famille nombreuse”… et Eve a été bien généreuse, comme toujours – et pour notre plus grand plaisir !)

table-de-travail-deve-august-2015

Pour lire les premières 5 pages sur le site de Dargaud cliquez ICI.

 

Dans la même série

blaireau-renarde-couv  couv-t2   couv-3  couv-t4   couv-t5  

Retrouvez nos héros aussi dans nos albums Cassis !

cassis-couve   00-couv-cassis-a-peur

résidence d’auteur

“Auteur en résidence”, mais qu’est-ce que c’est ? – Une résidence d’auteur offre en général des conditions de travail favorables à la création : un lieu d’accueil et de l’argent. La résidence est assortie d’une bourse et comporte un projet de création (personnel ou pas) puis différents projets d’action culturelle avec des rencontres, des ateliers, etc.

Pendant les deux mois de ma résidence d’auteur à Blois (oct/nov 2015) j’avais 70% de mon temps libre pour travailler sur mon nouveau projet BD. Le reste de ce temps était consacré à plusieurs rencontres publiques, à l’animation d’un stage d’écriture de scénario BD et à l’écriture d’une histoire courte  pour la série “transports sentimentaux” (Blocage avec Merwan).

Le projet est porté par l’association bdBOUM et la bourse vient du CNL à laquelle s’ajoute une aide de CICLIC.

Voici deux photos de mon “chez moi” à Blois (ah, … que des bons souvenirs !)

salon-1

zimmer

L’affiche du Festival bdBOUM de 2010 (une œuvre d’Emmanuel Guibert) que vous voyez dans la chambre m’évoque de très bons souvenirs car c’était bien cette année là qu’Eve Tharlet et moi sommes venues pour la première fois à Blois. Depuis, nous sommes revenues souvent – et chaque fois avec grand plaisir. Pour moi c’est un des meilleurs Festivals BD en France.

Cassis a peur

00-couv-cassis-a-peurCassis a peur

scénario de Brigitte Luciani
dessin d’Eve Tharlet
Dargaud 2014

1-p-de-titre-couleur

Cassis se réveille en sursaut. Elle a vu un monstre juste à côté de son lit ! Carcajou, Glouton et Roussette essaient de la rassurer, mais la peur est une ennemie difficile à combattre.

p12-crayonne  p12-couleur

Heureusement, les enfants ne manquent pas d’idées pour déloger le monstre…
Un petit album pour tous ceux qui veulent apprendre à dompter les monstres qui nous hantent ! 😉

 

p22-couleur

Dans cet album, je parle de la peur qui est une vieille ennemie-amie pour moi. Quand elle vient (et elle vient souvent), je n’ai qu’une envie : qu’elle parte au plus vite. Mais je sais que cela n’a aucun sens de l’ignorer ou de l’étouffer. Il faut que je trouve le MONSTRE qui me provoque cette peur.

Un monstre est souvent terrifiant mais il a l’avantage d’être concret. Je peux donc l’affronter. Je peux l’envoyer sur une fausse piste ou, encore mieux, dans un labyrinthe. Je peux détourner son attention, l’apaiser ou l’endormir. Les idées ne me manqueront pas. Seulement une chose : pour choisir la bonne tactique, il faut bien le connaître !

Bon, vous l’avez compris : ce livre pour les petits … et aussi pour les grands.  (Comme toujours.)