L’Espace d’un soir & Cie.

Voici trois albums dans lesquels je m’amuse à jouer avec l’HISTOIRE à raconter ET la FORME même de la Bande Dessinée. Ma complice et dessinatrice dans cette affaire est l’incroyable Colonel Moutarde dont le dessin m’envoûtera toujours.

Chaque album est indépendant des autres, même si nous avons repris chaque fois au moins un des personnages.

couv_l_espace_d_un_soir_mittel-14a6c

L’Espace d’un soir a été mon tout premier projet BD. Je suis partie de la forme des strips, la mise en page BD classique. Celle-ci m’a fait penser à un immeuble d’où on aurait enlevé un mur extérieur. Quatre strips = quatre étages. L’espace d’un soir : Une soirée dans un huis clos où une multitude de personnages ne cessent de se croiser et d’interagir. Le défi à relever : dépasser la joyeuse histoire d’un vaudeville moderne. (watch out for the architect !)
Bon, j’avoue, j’ai pris beaucoup de plaisir à construire et à peaufiner ce scénario. Plus d’info par ici !

comedie-damour

Comédie d’amour joue avec le cartouche dans la vignette, c’est a dire : la voix du narrateur. Puisque le narrateur prend ainsi forme dans l’image (il a un corps !), un personnage peut se confronter directement à lui. (Essayez de faire cela dans un roman… ça devient immédiatement une désagréable prise de tête – alors qu’en BD, c’est si facile !) Ici, dans cette histoire, le narrateur veut raconter une histoire d’amour, mais Jade, notre personnage principal, n’est pas d’accord. Elle se révolte contre le narrateur, contre son destin. Plus d’info par ici !

couv_histoires_cachees_mittel-5bc02

Dans Histoires cachées c’est la fabrication même de l’album qui m’a mise sur la piste des « pages cachées ». Une première lecture vous livre l’histoire d’Antoine : tout ce qu’il vit pendant ce week-end décisif dans sa vie. Cette histoire se suffit à elle-même. Elle pourrait se terminer là. Mais voilà que vous, cher lecteur, vous commencez la deuxième lecture avec un coupe-papier à la main. Vous avez le droit d’ouvrir les pages non massicotées et vous allez ainsi découvrir ce qu’Antoine ignore… Et beaucoup de choses prennent (un autre) sens ! C’est comme si vous pouviez enfin jouer à la souris qui se glisse où elle veut pour écouter et voir… (Avouez, vous en rêver parfois !)
Il était facile de trouver le thème qui correspond à ce jeu de forme : les secrets de famille ! Plus d’info par ici !

page-de-titre-histoires-cachees

Pour voir le joli site du Colonel Moutarde, c’est par là !